Les feux de l’amour

Les feux de l’amour (spoiler) : Eric Braeden (Victor) attaque la production, son éviction envisagée sur TF1

Dans une interview accordée à un média américain, en ce mois de mars 2022, Éric Braeden alias Victor Newman dans Les feux de l’amour sur TF1, a fait une révélation surprenante. Son personnage a failli être supprimé de la série…

Depuis 1980, Eric Braeden incarne Victor Newman dans Les feux de l’amour , diffusé quotidiennement sur TF1. L’acteur qui va fêter ses 81 ans, ce dimanche 3 avril 2022, est toujours la tête d’affiche de la série.

Pourtant, après plus de 40 ans au sein du même feuilleton, Éric Braeden n’est pas intouchable. Dans une interview accordée au site Soap Opera Digest, l’acteur a révélé qu’il a failli être évincé des Feux de l’amour …

Les révélations chocs d’Éric Braeden (Victor), Melody Thomas Scott (Nikki) en danger dans les Feux de l’amour sur TF1
Eric Braeden a attaqué la précédente production et explique : « L’ancienne équipe [menée par Mal Young, NDLR] a introduit des choses dont personne ne se souciait, d’accord ? Appelons un chat un chat. Personne ne se souciait de certaines de ces intrigues, personne, car elles ne faisaient pas partie de l’histoire de cette série ».

L’acteur ajoute : « Je déteste le dire, mais évidemment, l’empire Newman est l’une des principales pierres angulaires de la série. Ce que le dernier régime voulait vraiment, pour être franc avec vous, c’était de se débarrasser de moi et de se débarrasser de Melody [Thomas Scott, Nikki], si vous voulez connaître la vérité ». Ainsi, l’éviction du comédien était donc envisagée par l’ancienne production, tout comme celle de Melody Thomas Scott, qui interprète Nikki, la femme de Victor.

Le coup de gueule d’Éric Braeden
Eric Braeden, qui n’est pas un fan de Donald Trump, affirme : « Vous devez vous rappeler que les gens qui arrivent dans la série en tant que nouveaux producteurs exécutifs ont leur propre ego, et ils pensent qu’ils peuvent le réécrire, ils peuvent tout refaire ». Il se justifie : « Ce qu’ils ne comprennent pas, c’est que [le co-créateur/ancien scénariste en chef] Bill Bell était un homme brillant qui a posé une fondation très solide, et si vous voulez vous éloigner de cette fondation, elle commencera à patauger. C’est tout ce que je vais dire ».

L’acteur poursuit son coup de gueule contre l’ancienne production : « D’autres intrigues n’ont aucun sens, introduites par l’ancien régime, des noms qui resteront sans nom ». Ainsi, que les fans se rassurent, Éric Braeden restera bien dans Les feux de l’amour .