Demain Nous Appartient

Demain nous appartient (TF1) : Alexandre Brasseur annonce une mauvaise nouvelle

Dans les colonnes de Télé Poche, Alexandre Barsseur, l’interprète d’Alex dans Demain nous appartient, en dit plus sur l’avenir de son personnage. Et cela ne va pas plaire aux fans.

Alexandre Brasseur, que l’on voit pourtant tous les soirs dans Demain nous appartient où il joue Alex, un des personnages clef de la série quotidienne de TF1 aux côtés d’Ingrid Chauvin, a fait part d’une mauvaise nouvelle à nos confrères de Télé Poche concernant l’ostréiculteur, dont le nouveau mas fait l’objet de nombreux incidents. Son personnage va disparaître pendant quelques semaines. Il explique les raisons de cette absence.

Alex va rejoindre Maxime à San Francisco
“On ne va pas voir Alex pendant quelque temps, parce qu’officiellement, il rejoint Maxime, à Saint Francisco. En réalité, j’étais en Bretagne pour le tournage de Meurtres à Pont-Aven avec Stéphane Freiss et Astrid Roos”, explique l’acteur qui protège désormais sa vie privée. En parlant de Maxime, Ingrid Chauvin avait donné récemment des nouvelles de son interprète Clément Rémiens, avec qui elle a gardé contact : “Il va très bien. Il en profite pour voyager, pour vivre sa vie de jeune homme loin des caméras. C’est ce qui fait qu’il est extraordinaire aussi : il a envie d’être ordinaire. Il avait besoin de cette petite respiration”. De son côté, Alexandre Brasseur a renchéri : “Forcément ça nous a fait quelque chose de perdre Clément mais, en même temps, c’est la vie. Voilà un jeune homme qui a une vingtaine d’années, qui démarre sa carrière sur une série quotidienne, qui fait un grand pont et l’enjambe aisément pour en créer une nouvelle, sur la même chaîne, un peu plus tôt. Et qui ensuite fait d’autres choses et s’envole vers sa vie. C’est assez joyeux et positif”.

Un tournage en Bretagne
Le tournage de Meurtres à Pont-Aven a débuté au début du mois juin entre Pont-Aven et Concarneau, et s’est terminé à la fin du mois. Cet épisode devrait être programmé sur France 3 d’ici la fin de l’année 2022. “Nous avons embauché quarante-cinq techniciens et, ce qui est amusant, c’est qu’il y a vingt-sept Bretons ! Une sacrée coïncidence.”, a déclaré Pascal Lamargot, directeur de production, à nos confrères du Télégramme.

Retrouvez “Demain nous appartient” du lundi au vendredi sur NetPrince TV.