Demain Nous Appartient

Demain nous appartient (spoilers) : face aux rumeurs, Adam prend une décision radicale

Le 7 septembre dans Demain nous appartient, le juge a statué sur le sort d’Emma, Victor tente de sauver son fils, tandis qu’Adam prend une décision radicale à la suite des rumeurs de couple avec Charlie.

Dans l’épisode de Demain nous appartient du mercredi 7 septembre, Emma (Luna Lou) a la boule au ventre. Elle est incapable d’avaler quoi que ce soit. Et pour cause, c’est aujourd’hui que le juge d’instruction rend son verdict. Elle a peur d’être emprisonnée et que cela l’empêche d’étudier puis de trouver un travail. Néanmoins, Camille (Elisa Ezzedine) tente de la rassurer, en lui assurant qu’elle ne savait pas que cette voiture était volée. Et puis, le juge devrait prendre en compte le fait que, depuis, elle se tient à carreau. Peu après, Camille croise son grand-père qui déplore qu’elle soit amie avec Emma. Si l’adolescente essaye de prendre la défense de son amie, Sébastien (Xavier Deluc) taxe celle-ci de délinquante récidiviste et malhonnête, qui a une mauvaise influence sur Camille. Elle en profite alors pour lui révéler qu’Emma vit chez elle et que c’est Raphaëlle (Jennifer Lauret) qui assure sa défense. Le procureur Perraud déboule ensuite dans le bureau de sa fille pour lui remonter les bretelles. Il considère qu’elle ne peut pas héberger Emma, que celle-ci va être de mauvaise influence sur Camille. Mais Raphaëlle rétorque qu’elle a vécu des moments difficiles mais qu’Emma est une chouette fille et que sa présence a permis à Camille de retrouver le sourire. D’ailleurs les nouvelles sont bonnes : le juge a décidé d’être clément et Emma n’ira pas en prison. En revanche, elle écope de 180 heures de travaux d’intérêt général.

Au lycée, Camille et Emma découvrent que Charlie (Clémence Lassalas) arrive avec Adam (Alain Le Bars). De quoi les rendre jalouses, imaginant qu’elle a déjà couché avec le petit nouveau. En réalité, Adam explique à sa belle-mère pourquoi il porte le nom de sa mère et pas de son père. C’est parce qu’il en voulait énormément à François (Emmanuel Moire) d’avoir mis un terme à leur vie de famille. Et s’il est parti de chez sa mère, c’est à cause de son redoublement. Celle-ci a eu peur que ce soit de sa faute car elle ne le cadrait pas assez. Elle s’est donc dit que son père parviendrait mieux à lui serrer la vis – ce qui n’est pas forcément pour déplaire au principal intéressé, qui se réjouit de passer du temps avec François. En les voyant ainsi, tous les élèves sont convaincus que Charlie trompe le professeur de français avec Adam. Ce que lui révèle Nathan (Adher), néanmoins, lui qui est dans la confidence, il lui assure n’avoir rien dit sur le véritable lien entre Adam et François. La rumeur est arrivée jusqu’aux oreilles d’Alma (Camille de Pazzis), qui questionne Etienne (Patrick Guérineau) à ce sujet. Mais ce dernier l’informe qu’Adam est le fils de François. Après les cours, Adam rapporte à son père cette rumeur. Il décide donc de mettre de la distance avec Charlie au lycée, le temps que la situation se tasse.

L’enlèvement de Timothée a-t-il un lien avec les agressions d’Elsa et Judith ?
Sophie (Carole Bianic) conseille à Victor (Farouk Bermouga) de prévenir les policiers mais celui-ci refuse, estimant qu’ils leur ont fait perdre un temps précieux. Surtout, il a peur qu’en l’apprenant, les malfrats s’en prennent à son fils (Grégoire Champion). Sauf que l’avocate lui rappelle que c’est en payant la rançon que Victor mettra la vie de Timothée en danger, puisque celui-ci deviendra alors un témoin gênant. Au commissariat, l’enquête n’avance pas bien vite. Ils n’ont aucune empreinte sur les plaques d’égout du lycée et du Spoon. Néanmoins, elles n’ont pas fait l’objet d’intervention des services de la voirie récemment, ce qui signifie qu’elles ont bel et bien été soulevées par l’agresseur de Judith (Alice Varela) et Elsa (Bertille Boros-Turquin). Aurore (Julie Debazac) a interrogé un égoutier qui a un casier judiciaire pour agression sexuelle mais il a un alibi : il travaillait, ce qu’ont confirmé tous ses collègues. La profileuse commence donc à brosser le portrait psychologique de l’agresseur. Une discussion lors de laquelle Lisa (Naïma Rodric) intervient pour donner raison à sa consoeur, soulignant que ce dernier doit passer par la violence pour posséder ces jeunes femmes. Une intervention qui agace Martin (Franck Monsigny). Mais il n’a pas le temps de répliquer puisque Victor débarque, remonté à bloc, pour leur montrer la demande de rançon. Au même moment, dans la planque où est séquestré Timothée, la musique s’arrête enfin. Le malfrat, avec une voix brouillée, lui dit que s’il veut que cela s’arrête définitivement, il devra faire tout ce qu’il lui dit.

Judith craignait cet instant depuis son agression. Des photos d’elle nue ont été publiées sur Internet. La jeune femme est dévastée mais elle peut compter sur le soutien de Jordan (Maxime Lelue), qui lui conseille d’éteindre son téléphone et lui promet qu’il n’ira pas regarder ces fameuses images. Martin se demande si l’enlèvement de Timothée n’est pas lié aux agressions d’Elsa et Judith mais Sara (Camille Genau) et Georges (Mayel Elhajaoui) pointent du doigt le fait que les modes opératoires ne sont pas les mêmes. Damien (Adrien Rob), lui, arrive avec la certitude que le ravisseur de Timothée est anglo-saxon du fait du lettrage sur la demande de rançon. Lisa souhaiterait apporter son aide à Martin dans cette enquête mais il refuse prétextant vouloir suivre la procédure. Il est 18 heures. C’est l’heure choisie par le ravisseur de Timothée pour recevoir sa rançon. Victor porte une oreillette et des policiers en civils ont quadrillé le lieu de la transaction. Sauf que le ravisseur a déjà trente minutes de retard. Victor est plus que jamais anxieux. Après deux heures d’attente, Martin décide de lever l’opération au grand désarroi de Victor qui craint le pire pour son fils.

Retrouvez “Demain nous appartient” du lundi au vendredi sur NetPrince TV.