Demain Nous Appartient

Demain nous appartient : Alexandre Varga (Benjamin Ventura) va-t-il vraiment quitter la série ? Il nous répond !

Benjamin Ventura, le pédiatre de l’hôpital Saint Clair, est actuellement au cœur des intrigues de Demain nous appartient. Alexandre Varga, son personnage, nous en dit plus sur le futur de son personnage… et sur l’arrivée de sa compagne Naïma Rodric sur le plateau du feuilleton.

Les temps sont durs pour Benjamin Ventura dans Demain nous appartient. Le pédiatre a en effet de peu échappé à la mort après s’être fait tiré dessus par un mystérieux agresseur. En quoi Hadrien (Anthony Colette qui s’est confié sur son retour à Sète), le fils d’Alma, sa nouvelle moitié, est-il lié à l’affaire ? Comment sa relation avec la prof d’anglais va-t-elle évoluer ? Alexandre Varga, l’interprète du médecin, a accepté de répondre aux questions que ne manquent pas de se poser les fans. L’occasion aussi de l’interroger sur l’arrivée à Sète de sa compagne Naïma Rodric dans le rôle de Lisa, et sur les prochains épisodes de Cassandre, la série de France 3, dont il commence le tournage…

NetPrince TV : Que sait exactement Benjamin à propos de son agresseur ?

Alexandre Varga : Il a des fortes suspicions. C’est son instinct qui parle. Il y a des choses de son passé de médecin humanitaire qui ressurgissent. Il n’est pas totalement lui-même : il sort du coma et d’une grosse opération. Mais il va parler de ses soupçons à Karim. À sa demande, il va fournir à la police tout un tas de dossiers un peu litigieux, concernant des cas qui ne se sont pas forcément bien passés au cours de carrière.

Hadrien, le fils d’Alma, incarné par Anthony Colette, est lié à l’affaire. Cela va-t-il fragiliser leur couple ? à cette affaire ?

Non ! Au contraire, cela va renforcer leurs liens. Tous les deux sont très soudés.

Quelle est la suite pour Benjamin ? Va-t-il va rester à Sète ?

Bien sûr ! Il n’a pas de raison de partir pour l’instant. Et sans trop vous en dévoiler, on est en train de développer des choses autour de mon personnage… Amoureusement et professionnellement.

“Je ne quitte absolument pas Demain nous appartient” affirme Alexandre Varga
Vous allez partir en tournage pour Cassandre… Est-ce à dire que vous quittez définitivement Demain nous appartient ?

Non, absolument pas ! C’est toujours la même problématique pour les auteurs, la production et pour moi. Car depuis le départ, il est convenu que je continue à jouer dans Cassandre (la série de France 3, nldr). Je suis donc obligé de m’absenter de Demain nous appartient pour en tourner les épisodes. Là, je pars pour deux mois, mais ensuite, je reviens à Sète ! C’est toujours la même gymnastique.

Votre compagne, Naïma Rodric, est arrivée récemment dans Demain nous appartient. Que pensez-vous de Lisa son personnage ?

Je le trouve très intéressant car elle a plein de choses à jouer. Je la trouve très belle, et je trouve qu’elle interprète merveilleusement son rôle. Mais vous savez, je suis un grand fan. Je ne sais pas si je suis très objectif (Il rit.)

“Avec Naïma, on a pris beaucoup de plaisir à se retrouver sur le plateau de Demain nous appartient”
Aimeriez-vous partager des scènes avec elle ?

C’est déjà fait ! Ce qui est très sympa pour le clin d’oeil, c’est que dès les premiers jours de son arrivée, nous avons eu quelques scènes ensemble dans le cadre de l’enquête autour de l’agresseur de Benjamin. Lisa va l’interroger. Avec Naïma, on a pris beaucoup de plaisir à se retrouver sur le plateau après notre rencontre sur Cassandre il y a deux ans, et à se donner la réplique. D’ailleurs, on a eu quelques petits fou-rires. On se connaît bien et dès que l’un de nous commence à avoir l’œil qui frise, ça peut partir très vite !

En quoi votre expérience sur Demain nous appartient diffère-t-elle de vos précédents tournages ?

Ce n’est pas la même façon de travailler. C’était un challenge que j’avais envie de relever, une aventure que j’avais envie de vivre. C’était un peu me mettre en danger aussi. Car Demain nous appartient représente une grosse somme de travail : le tournage est en flux tendu, le rythme est très soutenu. J’apprécie cette rapidité, qui demande de prendre parfois des risques. C’est hyper stimulant. Sans compter l’accueil des gens, et la beauté de la région. Je me sens très bien dans Demain nous appartient !

Concernant Cassandre, que pouvez-vous nous dire sur le futur de la relation entre Florence et Pascal Roche, votre personnage ?

Ils continuent à se chamailler, à se tourner autour. Il va y avoir de nouveaux rebondissements dans la vie de privée de Roche. Leurs deux enfants vont embarquer leurs parents dans de nouvelles péripéties. Roche et Cassandre vont prendre quelques cheveux blancs !

Retrouvez “Demain nous appartient” du lundi au vendredi sur NetPrince TV.