Demain Nous Appartient

Ariane Séguillon (Demain nous appartient) se confie sur cette expérience “catastrophique” pour perdre du poids qui l’a menée à l’hôpital

Le combat d’Ariane Séguillon pour perdre du poids s’est parfois révélé douloureux. Dans un entretien avec Purepeople, la star de Demain nous appartient raconte comment elle a souffert le martyre à cause d’un ballon gastrique.

Depuis un peu plus d’un an, Ariane Séguillon apparaît métamorphosée, la ligne retrouvée. Après avoir longtemps souffert de boulimie, l’interprète de Christelle Moreno dans Demain nous appartient est en voie de réconciliation avec son corps. Un long et douloureux combat pour vaincre son trouble du comportement alimentaire et perdre du poids que la comédienne raconte dans son livre La Grosse, paru le 9 mars 2022 aux éditions Flammarion. Elle y dévoile notamment comment elle s’est délestée de ses kilos en trop grâce à l’accompagnement psychologique d’un thérapeute, au sport et à une sleeve gastrique (procédure chirurgicale consistant à réduire la taille de l’estomac pour provoquer une sensation de satiété plus rapide).

Une expérience “catastrophique” avec un ballon gastrique
Avant de se résoudre à cette ablation d’une partie de son estomac, Ariane Séguillon a cependant eu recours a une technique moins invasive, mais qui s’est révélée beaucoup plus douloureuse. Dans un entretien avec Purepeople, paru ce samedi 11 juin, l’actrice se confie sur son expérience “catastrophique” avec un ballon gastrique. “J’ai souffert le martyre. Pour l’avaler, il faut boire 2 litres d’eau, c’est un cauchemar. C’était dégueulasse. Et j’ai été hospitalisée le soir même pour me mettre sous calmants”, révèle-t-elle au sujet de ce dispositif, qui est gonflé une fois dans l’estomac pour diminuer la sensation de faim. Une expérience traumatisante et qui n’a pas été concluante. “J’ai apprivoisé mon ballon gastrique au bout d’une semaine maximum. Alors j’ai maigri, oui, mais j’ai très très vite repris… l’enfer”, conclut celle qui a été mariée au petit-fils de Guy Lux.

Un long combat contre la boulimie
En février 2022, Ariane Séguillon livrait un témoignage poignant sur sa boulimie à Téléstar, un trouble du comportement alimentaire qui s’est déclenché en 2015 quand la comédienne a appris que son frère Benjamin souffrait d’un cancer. “J’ai pris conscience que j’étais en train de me suicider. Quand on mange 6 baguettes d’affilée, 5 camemberts, on peut faire un arrêt cardiaque. Je suis allée très, très loin dans mes délires, à vider des frigidaires où il n’y avait plus rien. Je mangeais n’importe quoi. La moutarde, tout. La boulimie est une addiction”. Une addiction dont elle a réussi à se sortir après la mort de son frère en 2018, qui lui a servi “d’électrochoc”.

Retrouvez “Demain nous appartient” du lundi au vendredi sur NetPrince TV.