Demain Nous Appartient

Alice Varela (Demain nous appartient) : cette grande actrice avec qui elle a une relation fusionnelle

Présente au dernier Festival de télévision de Monte-Carlo, Alice Varela promet de gros changements pour Judith, son personnage dans Demain nous appartient, à suivre du lundi au vendredi à 19 h 10 sur TF1, après la disparition de Noa.

Depuis que Judith a trouvé sa voie au mas, la vie ne l’a pas épargnée. Peut-elle se remettre de la mort de Noa ?

Alice Varela : C’est vrai que les drames se succèdent et vont la changer profondément. Cet été marque le début de sa métamorphose. C’est très agréable de voir grandir son personnage. Heureusement, il va y avoir un petit moment de légèreté…

Une nouvelle histoire d’amour ?

Plutôt un trio amoureux… Je n’en dirais pas plus !

Comment vous protégez-vous de la violence des émotions que vous avez à interpréter ?

J’ai encore un peu de mal. Je suis du genre «éponge» et j’ai besoin d’apprendre à mettre une distance entre le personnage et moi. Le problème, c’est que lorsque je sors de ces scènes assez fortes pour en jouer de plus légères, j’ai tendance à me déconcentrer et à rigoler avec mes partenaires. Mais c’est ça aussi, la famille DNA. Et ça fait du bien !

Comment se sont déroulées les retrouvailles, notamment avec Ingrid Chauvin, votre maman à l’écran après votre break de trois mois aux États-Unis ?

À l’aéroport, les adieux ont été comme avec ma propre mère ! Puis, lorsque j’étais là-bas, elle m’envoyait régulièrement des messages, comme une vraie petite maman. Nous avons créé un groupe WhatsApp avec toute la famille Delcourt, et je donnais des nouvelles.

Vous reverra-t-on dans la prochaine saison de Clem ?

Je ne sais pas encore.

Vous êtes également pianiste. D’où vous vient cette vocation ?

Passionnés de musique, mes parents nous ont fait apprendre à jouer d’un instrument à ma sœur, mon frère et moi, dès l’entrée au CP. Moi, j’ai choisi le piano. Aujourd’hui, je compose et souhaite maintenant dévoiler cette partie de ma personnalité et mon travail. Je planche sur un clip uniquement instrumental. Pour chanter, j’attends d’être plus en confiance. Pour l’instant, je suis trop timide ! Ce sentiment émotionnel m’a pas mal bloquée quand j’étais plus jeune, et le théâtre a été très important pour apprendre à le dépasser.

Retrouvez “Demain nous appartient” du lundi au vendredi sur NetPrince TV.